La Conférence de plénipotentiaires, organe décisionnel suprême de l’Union internationale des télécommunications (UI) tient à Bucarest en Roumanie depuis le 26 septembre 2022 ses travaux qui prendront fin le 14 octobre 2022. Tenue tous les quatre ans, cette conférence est une manifestation importante à l’occasion de laquelle les États Membres de l’UIT décident du rôle futur de l’organisation et déterminent par là même sa capacité à influencer et à orienter l’évolution des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le monde.

La Conférence, détermine les principes généraux de l’Union ; adopte un plan stratégique et un plan financier pour une période de quatre ans et élit les membres de l’équipe de direction de l’organisation ainsi que les États Membres du Conseil et les membres du Comité du Règlement des radiocommunications.

L’évènement la plus attendue au cours ITUPP Bucarest 2022 est sans aucun le renouvellement de l’instance dirigeante, le Secrétaire Général en fonction étant en fin de mandat, tout comme le Vice Secrétaire Général ainsi que le Directeur du TSB.

Le Mali est présent à Bucarest avec une délégation composée des membres du cabinet du Ministère de l’Economie numérique

L’américaine Doreen Bogdan-Martin élue au poste de Secrétaire général de l’UIT

L’élection du Secrétaire Général a eue lieu le jeudi 29 septembre 2022. Les deux candidats en lice sont : l’américaine Doreen Bogdan Martin et le russe Rashid Ismaelov.

A l’issue du vote, les représentants des États Membres votants ont élu Doreen Bogdan-Martin des USA avec 139 voix sur 172 suffrages exprimés pour seulement 25 voix pour le candidat de la Fédération de Russie.

Ainsi, Doreen Bogdan-Martin sera la première femme à diriger l’UIT, qui a été créée en 1865 et est devenue une institution spécialisée des Nations Unies en 1947.

Aussitôt après son élection, la nouvelle Secrétaire Générale dans son adresse aux Etats membres s’est fixée comme objectif, une connectivité significative.

La Secrétaire générale élue s’est engagée à “continuer à faire en sorte que cette institution soit innovante et de plus en plus pertinente pour nos États membres, en nous positionnant tous mieux pour adopter l’environnement numérique et progresser dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies et en connectant les non connectés”.

Doreen Bogdan, une femme d’expérience

Mme Bogdan-Martin a occupé des postes de direction dans le domaine de la politique internationale des télécommunications pendant plus de deux décennies. Tout au long de sa carrière, elle a négocié des partenariats innovants et visionnaires avec le secteur privé, la société civile et d’autres agences des Nations Unies pour accélérer l’inclusion et la connectivité numériques.

En tant qu’architecte en chef des travaux de développement de l’UIT ces dernières années, Bogdan-Martin a souligné la nécessité d’une transformation numérique pour parvenir à la prospérité économique, à la création d’emplois, au développement des compétences, à l’égalité des sexes et à l’inclusion socio-économique, ainsi qu’à la construction d’économies circulaires, à la réduction l’impact climatique et sauver des vies. Son mandat actuel de Directrice du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT prend fin le 31 décembre 2022.

Bogdan-Martin entamera son mandat de quatre ans en tant que Secrétaire général de l’UIT le 1er janvier 2023.

Le lithuanien Tomas Lamanauskas élu Vice-Secrétaire général de l’UIT

L’éléction s’est poursuivi avec celle consacrée au poste de vice-secrétaire général. Les trois candidats en lice étaient Chaesub Lee de la République de Corée, de Gisa Fuatai Purcell des Iles Samoa et Tomas Lamanauskas de Lituanie.

A l’issue du vote dès le premier tour, Tomas Lamanauskas, le Lituanien a été élu Vice-Secrétaire général de l’UIT avec 105 voix, la majorité requise étant de 89 voix sur les 179 États membres présents qui ont voté. Le candidat de la République de Corée s’en est sorti avec 59 voix et Gisa Fuatai Purcell des Iles Samoa a reçu 12 voix.

Prenant la parole après son élection, le nouveau vice-secrétaire général s’est engagé à favoriser de vastes partenariats pour la connectivité ; accroître les ambitions de l’UIT et de l’industrie en matière d’émissions nettes nulles et de durabilité climatique ; et d’intégrer la gestion axée sur les résultats dans tous les processus de l’UIT.

La Vice-Secrétaire générale, comme les quatre autres élus de l’UIT, exercera un mandat de quatre ans à compter du 1er janvier 2023.

La conférence se poursuit avec les élections le 30 septembre 2022 de Directeur du Bureau des radiocommunications, de Directeur du Bureau de la normalisation des télécommunications et de Directeur du Bureau de développement des télécommunications.

Le vote pour la haute direction de l’UIT sera suivi d’élections pour le Comité du Règlement des radiocommunications composé de 12 membres et pour les places attribuées aux États Membres au niveau régional au Conseil de l’UIT de 48 sièges, qui régit l’UIT entre les Conférences de plénipotentiaires quadriennales.

laissez un commentaire

Registration

Forgotten Password?

%d blogueurs aiment cette page :